Nos commissions filières et entreprises

Les commissions sont un lieu d'échange et de débat ouvert à tous les opérateurs et partenaires adhérents intéressés

L'objectif de ces commissions est de conduire des réflexions et des négociations interprofessionnelles afin de mettre en cohérence les différents projets des opérateurs et établir une véritable stratégie régionale de développement intégrée dans le plan d'actions régional.

IBNA commissionoeufviande2Face à la demande, les filières viande et œufs bio se développent en Nouvelle-Aquitaine

Les opérateurs économiques de Nouvelle-Aquitaine se sont retrouvés à Périgueux le 12 octobre 2017 lors de la commission interprofessionnelle viande et œufs bio d’INTERBIO Nouvelle-Aquitaine. Les filières ovines, bovines, porcines et avicoles étaient représentées aux côtés des organismes de développement agricole.

Le marché bio est actuellement en forte demande de matière première, toutes filières confondues. Les objectifs de développement de la production de viande et d’œufs bio ont été présentés par les différents opérateurs présents.

images intro gdes cultures

La filière Grandes Cultures en plein développement en Nouvelle-Aquitaine

La commission Grandes Cultures s’est de nouveau réunie le 10 octobre 2017 et a rassemblé 25 entreprises et organismes de la filière régionale.

Lors de cette rencontre, sont réalisés un tour d’horizon des marchés et de la situation en Nouvelle-Aquitaine et un point sur les besoins en matières premières et les approvisionnements.

Le marché est en forte croissance et notamment pour des produits issus de la filière. En 2016, on enregistrait une croissance de +24% dans le secteur de l’épicerie tirée par le succès du vrac, céréales petit déjeuner et produits céréaliers d’accompagnement. Cette tendance à la hausse est en train de se confirmer en alimentation humaine donc mais aussi dans le secteur des aliments pour bétail qui dans notre région, se structure et se développe pour répondre aux besoins de la filière avicole notamment.

Une filière grandes cultures très dynamique en Nouvelle-Aquitaine

La commission Grandes Cultures s’est réunie le 12 juin dernier afin de faire le point sur l’évolution du marché, des surfaces bios et des prévisions de collectes (présentation des prévisions de Coop de France). Les grandes cultures sont une des filières les plus dynamiques en termes de conversion.

Le groupe de travail sur les seuils économiques en filière grandes cultures a présenté ses premiers constats et conclusions. Une problématique majeure a été mise en évidence : le blé est très demandé par les transformateurs mais est abandonné dans les cultures des producteurs (environ 30% des volumes en blé sont aujourd’hui importés). Plusieurs causes de cet abandon ont été évoquées, la principale étant que le blé n’est pas assez rémunérateur pour les agriculteurs par rapport à la culture d’autres espèces. Des pistes de solutions ont été présentées et rendez-vous a été pris pour le dernier trimestre 2017 pour la restitution complète de l’étude aux acteurs de la Nouvelle-Aquitaine.

Nouvelles actions pour la commission artisan

Suite à la fusion des régions et l’élargissement du collectif, INTERBIO a réalisé un état des lieux auprès des artisans adhérents afin d'identifier les difficultés rencontrées et les attentes vis à vis de la Commission Artisans.  Nous avons accueilli une stagiaire qui a réalisé des entretiens individuels avec toutes les entreprises rassemblant au moins l’un des 2 critères : Chiffre d'affaire inférieur à 2M d’€ ou nombre de salariés inférieur à 20.

Les 34 entreprises répondantes ont abordé plusieurs thématiques comme l'activité BIO, les approvisionnements,  la communication, la concurrence…

Commission interprofessionnelle viande et œufs : 6 avril 2017

La commission interprofessionnelle sur la viande et les œufs bio s’est réunie le 6 avril 2017 à Périgueux. Les organismes de développement agricoles et les opérateurs économiques de la région Nouvelle-Aquitaine s’étaient donné rendez-vous. Les membres de la commission ont élu leur nouveau président, Jean-Claude Floquet, directeur de Moulin Beynel.

La conjoncture économique est globalement favorable au développement des filières animales : alors que la consommation de viande conventionnelle diminue en France, la viande bio poursuit sa progression. Il en est de même pour les œufs bio qui sont plébiscités par les consommateurs, qui privilégient aujourd’hui les œufs issus des filières plein-air.