IBNA commissionoeufviande2Viande bio : de nombreux projets en région pour répondre à une demande toujours croissante

La commission viande et œuf d’INTERBIO Nouvelle-Aquitaine s’est réuni le 20 décembre dernier à Libourne. Deux fois par an, elle permet aux adhérents et partenaires d’INTERBIO de faire le point sur les projets en cours, les travaux à mener et plus généralement d’échanger sur les besoins et enjeux de leurs filières en Nouvelle Aquitaine.

Le premier bilan des conversions de 2018, présenté par la FRAB, indique que les conversions, toutes productions confondues, sont nombreuses en Nouvelle Aquitaine, malgré des primes moins incitatives. Pour les filières viande et œuf, c’est 40 ateliers bovins viandes AB supplémentaires (en Pyrénées-Atlantiques, Deux Sèvres et Dordogne notamment), une trentaine de nouveaux élevages avicoles et une dizaine en porcin. Dans les Deux-Sèvres en particulier, la tendance est au recentrage vers des exploitations 100% bio, qui induit une diminution de la mixité.

images intro gdes cultures

La filière grandes cultures bio en Nouvelle-Aquitaine: des opérateurs qui continuent leur développement et une collecte 2018 en forte baisse

C’est lors de la dernière commission grandes cultures qui a eu lieu le 30 octobre 2018 que de nombreux opérateurs, coopératives, négociants, transformateurs et organismes support se sont rencontrés pour échanger sur la filière grandes cultures et sa dynamique en Région.

Nous avons réalisé un focus sur l’état des lieux de la distribution des produits bio en France. La consommation a atteint 8,2 milliard d’euros en 2017, les prévisions annoncent que ce marché sera de 12 milliard d’euros en 2020. Depuis 2017, ce sont les GMS qui tirent la croissance vers le haut. Même si la GMS représente 46% des ventes en 2017 et le réseau spécialisé 36%, il faut tempérer ces résultats selon les enseignes. En effet, Carrefour, arrive en tête et détient 20% des parts de marché (1,2 milliard d’euros de CA en 2017). Biocoop vient juste derrière avec 18% (1,1 milliard d’euros) et reste devant Leclerc (713 millions d’euros) et La Vie Claire (260 millions d’euros). A noter que les enseignes Discount enregistrent la plus forte hausse : Aldi +75% et Lidl +51%. La Nouvelle-Aquitaine est au 4° rang en terme de nombre de magasins bio. En 2017, 69% des produits bio était origine France.

IBNA forumartisan 20181er Forum d’échange entre artisans Bio de Nouvelle-Aquitaine : Quelle stratégie commerciale adaptée à l’entreprise artisanale ?

Le 6 septembre se tenait à Bordeaux le 1er forum d’échange entre artisans Bio de Nouvelle-Aquitaine. L’objectif de cette journée était double, d’une part d’évoquer les moyens d’une commercialisation efficace des produits bio et artisanaux en respectant les spécificités de ces entreprises et, d’autre part de renforcer un collectif autour des valeurs propres aux artisans.

La matinée a ainsi été dédiée à trois moyens de déléguer tout ou partie de la commercialisation de ses produits.

  • Le recrutement en interne de commerciaux (par l’embauche classique ou le recours à des contrats d’alternance) avec les témoignages de Jean-Hilaire de Bailliencourt de la Conserverie Jean de Luz et David Klockenbrink de Biolo’Klock.
  • La mise en commun de forces commerciales avec Sabine Barra, Directrice générale de Saveur de Pyrénées, structure collective dédiée à la commercialisation en France et à l’international des gammes de 17 entreprises artisanales situées dans les Pyrénées (Nouvelle-Aquitaine et Occitanie).
  • L’emploi d’agents commerciaux à travers les témoignages de Jean Maison (Comptoir d’Herboristerie), d’Esteban Mahé (Occitanoix, d’Un Terroir à l’Autre) et Stéphane Bossavit, agent commercial lui-même.

IBNA commission viticultureLa filière viti-vinicole bio en Nouvelle-Aquitaine évolue ! Données-clefs et sujets à débat.

La commission viti-vinicole régionale bio est co-animée par Interbio Nouvelle-Aquitaine et les Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine, elle regroupe ainsi en son sein l’ensemble des acteurs de la filière.

Lors de la dernière commission du 17 juillet 2018, les principaux sujets abordés ont été les suivants :

Une campagne marquée par la grêle

Un tour de table a été réalisé afin de faire le point sur l’impact de la grêle au niveau des membres adhérents de la commission. Les Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine ont ensuite présenté une cartographie synthétisant un travail de recensement des propriétés et des coopérateurs mené par Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine et INTERBIO Nouvelle-Aquitaine.

images intro ppam

Les acteurs régionaux des plantes à parfum, aromatiques et médicinales bio réunis en commission interprofessionnelle

17 personnes représentatives des maillons de la filière se sont retrouvées le 3 juillet près de Périgueux pour faire le point sur les projets de structuration de la filière en cours. Citons notamment le point d’avancement du projet collectif de développement de PPAM bio de dimension industrielle en Nouvelle-Aquitaine. Constitué de 3 opérateurs de l’amont et 3 de l’aval, il a pour objectifs de relocaliser certains approvisionnements, d’améliorer la maitrise de la qualité des matières premières et in fine de développer un savoir-faire grand-ouest sur cette filière.

images intro gdes culturesLa filière Grandes Cultures continue son développement en Nouvelle-Aquitaine

C’est à l’occasion de la dernière commission Grandes Cultures qui a eu lieu le 12 juin 2018 que de nombreux opérateurs se sont rencontrés pour échanger sur l’état de la filière et sa dynamique.

Selon le dernier baromètre de la consommation de l’Agence Bio / CSA 2018, l’engouement des consommateurs pour le bio continue de croitre avec 16% des consommateurs qui déclarent consommer bio chaque jour (contre 10% en 2015), ce marché qui représente 8 millions d’euros en 2017 a connu une croissance de 82% de 2011 à 2016.